FemuQuì

GLORIA MARIS : UN’OPERATA ESSEMPIARA

Qualchi mese fà, Gloria Maris hè stata tocca in core, truvendusi in i guai. Una operata maiò s’hè messa in ballu, salvendu l’intrapresa di a morte.


GLORIA MARIS : UN’OPERATA ESSEMPIARA
En janvier dernier, le sabotage de la ferme aquacole Gloria Maris à Aiacciu suscitait indignation et émotion. 15 années de travail acharné, à Campomoru d’abord, puis à Aiacciu, ensuite, en passe d’être réduits à néant en une nuit. La mise sous la protection du tribunal de commerce se profilait, avec un risque très sérieux de cessation d’activité. Et puis, passée la période d’abattement, des entrepreneurs insulaires ont souhaité réagir : Charles Antona, Président du Medef Corse, Jean Marc Ollandini, Président de l’association progrès du management et Jean Nicolas Antoniotti, Président de Femu Quì. Sous leur impulsion et en quelques semaines, 250.000 euros ont pu être recueilli auprès de 25 entreprises et injectés immédiatement dans la société Gloria Maris, lui évitant le pire. L’outil Femu Quì a permis la réalisation technique de cette opération grâce à une ingénierie spécifique et innovante. Dans le même temps, il faut souligner l’attitude réactive et positive des banquiers et fournisseurs concernés pour permettre à l’entreprise de se retourner. Au final, la capacité de réaction et de solidarité du tissu économique corse pour sauver Gloria Maris a été exemplaire, témoignant d’un des fondamentaux de l’action de Femu Quì : aucune entreprise ne peut réussir dans un environnement sinistré, la réussite des unes conditionnant celle des autres.

Aujourd’hui Gloria Maris va mieux. Philippe Riera a repris sa marche en avant avec la même passion et la même abnégation. La Corse dispose avec l’aquaculture d’une filière à fort potentiel de développement. C’est une activité en plein essor, propre et valorisante pour notre île. Elle est créatrice d’emplois qualifiés et de valeur ajoutée. Il est important que Gloria Maris réussisse.



Recevoir la newsletter