FemuQuì

Le FIP Corse Suminà n°2, entrée au capital de Volpy


Après 15 années passées à la tête de son cabinet de conseil aux entreprises, c'est en 2015 que Marc Simeoni, 44 ans, prend conscience de l’existence d’un marché considérable autour de la « deuxième vie » des mobiles usagés ; et surtout de l’inexistence de solution simple et fiable au service des vendeurs ou acheteurs de smartphones d’occasion.
 
Il s’associe avec Paul Miniconi, 43 ans, cofondateur de iMusicSchool, et Hervé Ghirlanda, 48 ans, dirigeant une importante étude d’architectes à Bastia, et imaginent ensemble une application pour smartphones permettant de diagnostiquer et collecter ces téléphones inutilisés dont le nombre s’élève aujourd’hui à plus de 100 millions. Ce projet séduit le PDG et fondateur d’Oscaro.com, Pierre-Noël Luiggi, qui décide de prendre une participation au capital et d’apporter un soutien logistique à l’équipe, notamment en mettant du personnel et des moyens techniques à disposition.
 
C’est ainsi que naît Volpy. Son fonctionnement est simple et rapide : après installation sur le smartphone dont l’utilisateur souhaite se séparer, l’application démarre une série de tests effectués par l’utilisateur lui-même. En quelques minutes le diagnostic est terminé et Volpy propose un prix ferme de rachat du mobile. Une fois le téléphone collecté, il est, selon son état, soit réparé, reconditionné puis revendu, soit recyclé en réutilisant certains composants.
 
Employant déjà plus de 12 salariés qualifiés, Volpy est incontestablement la startup corse la plus mûre et la plus prometteuse. Elle a participé en novembre 2016 au WebSummit de Lisbonne et en janvier 2017 au Consumer Electronics Show à Las Vegas. Disponible sur l’App Store et Google Play Store depuis octobre 2016, téléchargée plus de 200 000 fois, l’application a déjà pris sa place dans le top 10 de la catégorie « style de vie » de l’Appstore, et s’est déjà classée 16ème toute catégories confondues.

L’équipe FemuQuì Ventures suit Volpy de près depuis les premiers pas du projet ; elle a décidé au printemps dernier de structurer une opération de financement importante en proposant à un autre fonds d’investissement, le FIP Neoveris Corse 2016, d’investir aux côtés du FIP Corse Suminà n°2, afin de doter l’entreprise de moyens à la hauteur de son ambition et de son potentiel, certainement international.



Recevoir la newsletter